Analyses

Indice sur le développement humain 2023-2024 : le Togo, 1er dans l’espace Uemoa

FAURE GNASSINGBE
Avatar
Rédigé par La Redaction

Pour la 5ème année consécutive, le Togo maintient sa position de leader dans l’UEMOA et maintient son CAP en matière de Développement Humain. C’est ce qui ressort du nouveau classement du Rapport sur le développement humain (RDH 2023-2024) du Programme des Nations unies pour le développement, lancé mardi 18 juin à Lomé.

Indice sur le développement humain 2023-2024 : le Togo, 1er dans l’espace UemoaPrésidée par Madame le Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République, Dr. Sandra Ablamba Johnson, la cérémonie de lancement a rassemblé plusieurs membres du gouvernement, le corps diplomatique, les partenaires techniques et financiers, les premiers responsables d’institutions républicaines, des représentants du secteur privé, de la société civile, des centres universitaires et des collectivités territoriales.

Intitulée « Sortir de l’impasse : Repenser la coopération dans un monde polarisé », le Rapport 2023-2024 met en lumière les avancées remarquables du Togo en matière de développement humain et le classe en tête dans l’espace ouest africain.

Progrès impressionnant

Le Togo se distingue, cette année encore, par son progrès soutenu. Son Indice de Développement Humain (IDH) a augmenté, passant de 0,539 en 2021-2022 à 0,547 en 2023-2024. Pour la cinquième année consécutive, le pays de Faure Gnassingbé devance des pays comme la Côte d’Ivoire et le Sénégal, et se place quatrième au sein de la CEDEAO, derrière le Cap-Vert, le Ghana et le Nigéria.

Plusieurs éléments ont contribué à cette performance notable du Togo. Le pays a mis en place un cadre institutionnel robuste, soutenu par des programmes visant à promouvoir l’entrepreneuriat et à développer des secteurs clés tels que les économies bleue, verte, circulaire et numérique. L’inclusion économique et financière des femmes, la lutte contre le réchauffement climatique et la promotion des énergies renouvelables sont également au cœur de cette réussite.

Ces efforts se traduisent concrètement par une augmentation du Revenu National Brut (RNB) par habitant, passé de 2167$ US en 2021-2022 à 2214$ US en 2023-2024. De plus, l’espérance de vie à la naissance a atteint 61,6 ans en 2023-2024.

Selon Madame Sandra Johnson, ces progrès « sont le fruit de la performance économique portée particulièrement par la résilience de notre pays grâce aux réformes audacieuses entreprises par le Gouvernement sous le leadership du Président de la République ; contribuant ainsi à l’amélioration substantielle de la qualité de vie de nos populations ».

Une Croissance continue

Le Togo a fait des progrès significatifs ces dernières années. L’IDH du pays est passé de 0,484 en 2014 à 0,513 en 2018, puis à 0,539 en 2021-2022 et enfin à 0,547 en 2023-2024. Cette progression de 13% entre 2014 et 2023-2024 témoigne de l’engagement constant du pays envers le développement humain.

Indice sur le développement humain 2023-2024 : le Togo, 1er dans l’espace Uemoa

La Représentante Résidente du PNUD, Madame Binta Sanneh a salué les avancées notables du Togo en matière de développement humain et réitéré l’engagement de son institution à accompagner notre pays sur la voie du développement.

« Le Togo poursuit les réformes économiques en faveur de l’amélioration du climat des affaires et la mise en œuvre de politiques publiques orientées vers le développement inclusif. Je suis convaincue que ce rapport sera une source précieuse pour les décideurs et les acteurs de développement pour façonner un avenir plus inclusif, plus durable et plus prospère pour tous » a-t-elle déclaré.

Il faut rappeler que cette prouesse du Togo en matière de développement humain dans la région est le fruit de la vision et des ambitions de Faure Gnassingbé à travers des stratégies ciblées et d’un engagement résolu pour le progrès social et économique du pays.

A propos de l'auteur

Avatar

La Redaction

Laisser un commentaire