Diplomatie

Coopération : Le départ de l’armée américaine de la base de Niamey acté

Le départ de l'armée américaine de la base de Niamey
Avatar
Rédigé par La Redaction

Le départ de l’armée américaine de la base de Niamey est désormais chose faite. A nos jours, plus de 700 soldats ont quitté le sol nigérien. Sur place, plus que 200 qui, eux aussi partiront d’ici mi-septembre, conformément à l’accord signé par les États-Unis avec la junte au pouvoir à Niamey.

Fin d’une coopération militaire de plus de 10 ans

Le départ de l’armée américaine de la base de Niamey, au Niger s’est terminé le Dimanche soir en présence du général Américain Ken Ekman qui était d’ailleurs présent à Niamey, pour le départ des derniers soldats américains stationnés sur une autre base aérienne. La base 101 dans la capitale nigérienne. Ainsi Niamey, la capitale du Niger a vu les derniers soldats américains quitter son sol, marquant la fin d’une présence militaire de plusieurs années dans le pays.

Base Aérienne 101 Niamey

Le départ de l’armée américaine de la base de Niamey, la perte d’un soutien dans la lutte contre le terrorisme?

Basée depuis 2013, les troupes de soldats américaines étaient stationnées à Niamey dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel. Les Etats -Unis étaient engagés aux côtés du Niger pour lutter contre les djihadistes qui mènent des attaques souvent sanglantes.
Leur mission principale était de fournir un soutien logistique et des renseignements aux forces locales, ainsi que de former les soldats nigériens pour renforcer leurs capacités de défense contre les groupes extrémistes opérant dans la région.

Lire aussi: Coopération militaire : le Niger se rapproche officiellement de la Russie

Une nouvelle ère de coopération avec la Russie

En rappel, depuis le 26 juillet 2023, le coup d’Etat qui a renversé l’ex président nigérien Mohamed Bazoum, le régime militaire nigérien a changé de casquette de politique étrangère et s’est lancé dans la quête de nouveaux partenaires stratégiques. Le pays a alors accepté l’offre de la Russie, en insistant vouloir faire de sa souveraineté une supériorité.
Grâce à l’appui des Etats Unis, le Niger dispose d’une importante base de drones plantée à Agadez d’un coût de réalisation estimé à plus de 100 millions de dollars.
Une base dont l’armée américaine devra remettre les clés à la junte après l’avoir vidée de tout son contenu. Le départ de l’armée américaine de la base de Niamey et du Niger en générale laissera sans doute la place à Wagner, le désormais partenaire militaire du pays.

AMINA KABO DJARMAH, stagiaire

A propos de l'auteur

Avatar

La Redaction

Laisser un commentaire