Diplomatie

Coopération militaire : Retrait des troupes allemandes du Niger

Retrait des troupes allemandes du Niger
Avatar
Rédigé par La Redaction

Après la France et les Etats Unis, ce sont les troupes allemandes qui s’affairent à se retirer du Niger marquant la fin d’une ère de présence militaire occidentale au Sahel. Un retrait prévu d’ici le 31 août 2024 a annoncé le samedi 6 juillet 2024 le ministre de la Défense d’Allemagne Boris Pistoruis.

Ce retrait des troupes allemandes fait suite à l’échec des négociations avec les autorités nigériennes d’un accord intérimaire devant permettre à la Bundeswehr de continuer à exploiter la base de transport aérien située à Niamey, la capitale nigérienne.

la base de transport aérien

Illustration

Un désaccord sur les conditions de prolongation ou de conclusion d’un nouvel accord de coopération notamment le fait que le personnel stationné sur la base de transport aérien au Niger ne pourrait plus bénéficier d’immunité contre des poursuites judiciaires.
Aussi, l’Allemagne refuse toute connivence du régime militaire de Niamey issu du coup d’État du 26 juillet 2023 avec la Russie et l’Iran s’éloignant ainsi des pays occidentaux comme la France et les États-Unis.
Ainsi à en croire le ministre allemand de la défense Boris Pistoruis, son armée va cesser d’exploiter la base de transport aérien d’ici le 31 août 2024 au Niger. La coopération militaire avec le Niger, effectuée avec le ministère allemand des Affaires étrangères, sera également abandonnée, a-t-il ajouté.

Boris Pistorius

Illustration

Lire aussi: Coopération militaire : le Niger se rapproche officiellement de la Russie

Un retrait des troupes allemandes coordonné avec les autorités nigériennes

Cette décision du retrait des troupes allemandes du Niger marque la fin de la présence militaire allemande dans le pays, où elle avait construit et équipé a Tilla dans le nord un Centre d’entraînement et de formation des forces spéciales (CEFS) et former des soldats d’élite des forces armées nigériennes (FAN).
Selon les déclarations du ministre Allemand de la défense Boris Pistoruis, cette opération de retrait des troupes allemandes sera toutefois menée de manière coordonnée avec les autorités nigériennes en vue d’assurer une transition en douceur et maintenir la sécurité dans la région.

Le départ de l’un des principaux partenaires militaire du Niger

L’Allemagne était jusque-là l’un des principaux partenaires sécuritaires du Niger. Le pays a bénéficier de plusieurs formations pour les sous-officiers et particulièrement les Forces Spéciales avec la création à Tillia, dans la région de Tahoua, au nord-est du pays près de la frontière malienne, d’un Centre d’Entraînement, où se déroule un exercice national militaire baptisée « Tarnahakal » en langue locale tamashek qui signifie « amour pour la patrie », menée conjointement par l’armée nigérienne avec ses homologues du Burkina Faso, du Mali, du Tchad et du Togo.
En rappel, depuis l’arrivée du régime militaire issu d’un coup d’État du 26 juillet 2023 au Niger, le pays s’est engagé dans un processus de reconquête de sa souveraineté. Un processus dans lequel le pays s’est démarqué de son ancienne puissance coloniale, la France et des États-Unis pour se rapprocher de nouveaux partenaires stratégiques dont la Russie et l’Iran.

AMINA KABO DJARMAH, stagiaire

A propos de l'auteur

Avatar

La Redaction

Laisser un commentaire